Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 14:29

Saint Sébastien

 

Fête le 20 janvier en Occident et le 18 décembre en Orient. 

 

Un officier sacrifié à l'empereur (IVe siècle) 


Sébastien est sans doute l'un des plus célèbres martyrs romains. Chrétien, il est officier dans l'armée de Dioclétien. Lorsque sa religion est découverte, il est mis en demeure de se sacrifier à l'empereur. Son refus serait considéré comme un acte de rébellion' Lié nu à un arbre, il sert de cible aux tirs de ses propres soldats avant d'être tué par bastonnade. Les détails que rapportent les « actes » de son martyre n'ont été rédigés qu'au Ve siècle.

Son culte, en revanche, date du IVe siècle. Saint Ambroise en parle dans ses commentaires du psaume 118, et saint Damase lui fait construire une église au dessus de sa tombe. Cette basilique est l'une des sept principales églises de Rome.

Hagiographie  (écriture de la vie et/ou de l'œuvre des saints)

Sébastien serait originaire de Narbonne, où une église qui lui est dédiée a été construite sur le lieu présumé de sa maison natale. D'autres biographes le prétendent né à Milan, où, en tout cas, il fut élevé dans la foi chrétienne. Son martyre daterait de 287 ou 288, sous l'empereur Dioclétien. Pourtant ce dernier avait beaucoup d'estime pour le soldat Sébastien - on prétend même qu'il était son "favori" - et l'aurait ainsi nommé capitaine de sa garde prétorienne. Mais, chargé au départ de traquer les chrétiens, il se comportait plutôt comme un dangereux prosélyte en encourageant les prisonniers au glorieux martyre. Dioclétien donna donc à ses soldats l'ordre de l'exécuter en le transperçant de flèches, ce qui fut fait aussitôt. Selon les textes et l'iconographie du Moyen Âge, le saint, couvert de flèches, ressemblait à un véritable hérisson. Mais les archers, qui avaient beaucoup d'estime pour leur chef, auraient évité de viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, rapidement rétabli, il se rendit auprès de l'empereur et lui reprocher sa cruauté à l'égard des chrétiens. Dioclétien le fit alors rouer de coups jusqu'à la mort et ordonna que son corps soit jeté dans les égouts de Rome (Cloaca Maxima). Guidés par une vision de sainte Lucine, les chrétiens purent cependant retrouver son corps et l'ensevelirent auprès des restes des apôtres Pierre et Paul.

Selon certaines sources, son corps aurait été transporté de Rome à Soissons, en l'abbaye de Saint Médard. Ses restes furent ensuite disséminés à la cathédrale Saint Prothais et Gervais, à Hartennes, Serches, Cœuvres (1793); Saponay, Montigny-Lengrain (1857), Margival (1792). Pour d'autres, son corps est toujours au Vatican, transféré en 826 des catacombes près de la basilique qui lui est dédiée à Rome, sur la via Appia. La basilique de Saint-Sébastien-hors-les-Murs est visitée depuis 1552 par les pèlerins du Tour des sept églises. En tout cas, ses reliques (ou prétendues) sont disséminées dans des églises catholiques de tous les continents.

Saint Sébastien est le patron des archers. Il est aussi invoqué depuis plusieurs siècles pour lutter contre la peste. Dès lors, il est protecteur contre les épidémies en général. Il est le troisième saint patron de Rome, avec Pierre et Paul.

Patronage

Protecteur de la peste, Sébastien est parfois compté dans les quatorze saints auxiliaires (intercesseurs). La connexion du martyre par « sagittation » (frappé de flèches) avec la peste n'est pas due au hasard. Dans la mythologie gréco-romaine, Apollon, le dieu-archer, est protecteur de la peste; l'image de Sébastien fut le moyen de christianiser cette tradition. Cette dévotion tient aussi d'un miracle qui se serait produit à Pavie au Ve siècle. La ville était alors ravagée par une violente épidémie de peste, qui cessa dès qu'on eut érigé un autel à la gloire du saint dans l'église de Saint-Pierre-aux-Liens. Les chroniques de Paul Diacre relatent que la ville de Rome fut sauvée d'une épidémie de peste dévastatrice vers 680, grâce à l'intercession du saint.

Saint Sébastien, comme saint Georges, est un de ces saints militaires martyrs des premières églises chrétiennes, dont le culte débuta au IVe siècle et culmina à la fin du Moyen Âge, aux XIVe et XVe siècles. Les détails de leur martyrologie peuvent laisser sceptiques certains lecteurs à notre époque, mais ils sont révélateurs de l'attitude des chrétiens de l'époque. Un tel saint était Athleta Christi (champion du Christ) et un « gardien du Paradis ».

Saint Sébastien, est le patron de plusieurs villes dans le monde, dont Qormi (Malte) et Caserta, Avella et Assolo (Italie). Il est même le troisième saint patron de Rome après saint Pierre et saint Paul. Il patronne également la ville de Palma de Mallorca et bien sûr de San Sebastian (Donostia-San Sebastián) en Espagne où, encore à notre époque, le 20 janvier est l'occasion de festivités et de célébrations : c'est la Tamborrada. Saint Sébastien est aussi le patron de Rio de Janeiro au Brésil dont le site a été découvert le 1er janvier et qui a été fondée le 20 janvier 1502, et qui s'appelait à l'origine São Sebastião de Rio de Janeiro. Les cultes afro-brésiliens, syncrétisme de religions chrétiennes et vaudou, associent saint Sébastien à Ogoun, en particulier dans l’État de Bahia.

Selon les pays, Saint Sébastien est aussi considéré comme le saint patron des soldats en général et des fantassins (armée de terre) en particulier, mais aussi des athlètes et des archers en particulier, ainsi que des officiers de police.

 

 

 

PICT0110.JPG
 

Saint Sébastien fut d'abord représenté sous les traits d'un vieux sage barbu, jusqu'au XVe siècle.:

Ensuite, dès le XIIIème siècle, apparaît un second type juvénile, qui triomphe au XVème siècle. En Occident, les artistes se plaisent à détailler ce beau jeune homme nu criblé de flèches. C'est le retour de l'Apollon de l'Antiquité grecque...

A la Renaissance italienne, de nombreux artistes traitent ce thème,

Ce type de représentation, en jeune et beau martyr est celui qui domine jusqu'à présent.

 

 

D’autres saints portent également ce prénom

 

Sébastien d'Apparizio (+ 1600)
Frère mineur au Mexique 

 

Sébastien Maggi (+ 1494)

Sébastien Montano (+ 1616)

Sébastien Valfré (+ 1710)
Oratorien

 

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Histoire de l'église
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 13:52

Les Amis de Saint Sulpice de Villiers-Adam

Les Chemins de la  musique

Mémoire d’avenir

 

 

Ont le plaisir de vous convier, à la représentation du

 

 

MARTYRE DE SAINT SEBASTIEN

Mystère composé en rythme français par Gabriele d’ANNUNZlO

et joué à Paris sur la scène du Chatelet le 12 mai 1911

avec la musique de Claude DEBUSSY

 

 

qui sera donné  devant les habitants   de la vallée de Chauvry, en présence de sa statue de bois, le 15 septembre de l ’an 2012, à 20H45, en l'église de

Villiers-Adam, par

 

Pierre DUMOND, Saint Sebastien

Jean-Claude BATAILLE, Nuncius, le récitant et l'Empereur

Elisabeth HANON, La vierge Erigone, Vox Coelestis, Vox Sola, Anima Sebastiani

Danaé MATUS-ECHAIZ et Anne-Laure HIVER, les Jumeaux Marc et Marcellien

LE CHCEUR DU PATRIMOINE DE LA VALLEE DE CHAUVRY

David D'HERMY, direction

Cécile CASTAING-D'HERMY, piano

 

 

 

 

Cette manifestation est organisée avec l’aide de la municipalité           de

Villiers-Adam que nous tenons à remercier pour son soutien.

 

 

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Journées du Patrimoine
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 19:06

Tel sera le thème des Journées Européennes du Patrimoine, les 15 et 16 septembre 2012, c'est pourquoi notre association a décidé de faire sortir des collections privées un maximum d'œuvres pour organiser une exposition : « Regards d’artistes sur l’église de Villiers·Adam ».

 

Des prêts nous sont déjà acquis. Si vous avez en votre possession toiles, dessins, reproductions ou photos originales, et que vous acceptiez de nous les confier pour ces 2 jours, cela augmentera le plaisir des visiteurs et nous vous en serons très reconnaissants !

 

UN CONCOURS OUVERT A TOUS

 

Parallèlement à cette exposition, l’ASSVA organise un concours du 1er juin au 13 septembre : « Expression artistique autour du patrimoine ». Au moyen de l'expression artistique qui vous est favorite : papier, tricot, broderie, bois, plâtre, tissu, photographie, crayon, pastel, peinture,

etc ..., vous représentez l'église de Villiers-Adam ; soit en totalité, soit un détail que vous affectionnez particulièrement. Vous envoyez ou déposez vos oeuvres chez un membre du conseil d’administration (adresses ci-dessous) avant le 13 septembre 2012. Elles devront être accompagnées d'une enveloppe contenant vos nom, prénom, adresse et téléphone sur laquelle

vous aurez indiqué le titre de l’oeuvre et la catégorie dans laquelle vous concourez : « adultes », « jeunes » (moins de 18 ans) ou « enfants » (moins de 13 ans).

Vos créations seront exposées lors des

journées Européennes du Patrimoine 2012 dans le cadre de l'exposition « Regards d'artistes sur l’église de Villiers-Adam ». Un jury récompensera une oeuvre dans chacune des trois atégories. Les visiteurs seront également appelés à designer leurs trois créations préférées qui seront aussi récompensées. Les oeuvres seront à retirer au siège de l’association à partir du lundi 17 septembre.

Le bureau de l’association se réserve le droit d'écarter une création qu'il jugerait hors sujet ou susceptible de choquer le visiteur.

 

Ce concours est ouvert à tous : LANCEZ-VOUS.

 

•Jacques et Marie Morin

 4 rue Aristide Quillet - Villiers-Adam

• Philippe et Brigitte Bleuse

 16 rueB.Lechauguette - Villiers-Adam

 

Renseignements au 06 64 34 61 19

 

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Articles du Bavard
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:33

PICT0109.JPG

 

Il y a quelques années, lors du passage de la commission de conformité à l’église pour la réception des travaux exécutés par la commune sur le bas côté nord l’architecte nous avait confié son inquiétude devant l'état de la couverture de la nef centrale et du bas côté sud. Un

dossier monté pour ces travaux, était en attente de signature dans un service. S’adressant au maire, l’architecte avait dit : « Il faut leur casser les pieds, leur téléphoner tous les matins. »

 

Que s’est-il passé ? Indifférence de l’administration ou mutisme du téléphone? La municipalité a changé. Les tuiles continuent de descendre et le bâtiment de se dégrader.

Des trous sont maintenant parfaitement visibles. Les voûtes qui avaient été grattées dans les années 80 se teintent progressivement par le passage de l’eau de pluie. Devrons·nous un jour faire visiter de belles ruines du XVlème siècle ? Nous n'en sommes pas encore la. En attendant, les journées du patrimoine 2012 s’annoncent, et avec elles l’occasion de mettre en

valeur notre église.

 

Cette année l’association a eu l’idée d’offrir une rétrospective d’oeuvres ayant pour titre : «  l’église de Villiers-Adam voyage dans les arts. » Pour cela nous sommes à la recherche d’oeuvres se rapportant à notre église afin de compléter celles dont le prêt nous est déjà assuré. Tous les domaines de l’art sont concernés, dessin, peinture, modelage, gravure, photo.

 

Dans le cadre de cette exposition, l’ASSVA vous propose de participer à un concours. Il

s’agirait de représenter, ou de suggérer, tout ou partie de l’église de Villiers dans une dis-

cipline artistique de votre choix, en utilisant vos matériaux favoris : fils à broder, tissus,

peinture, papier, crayon, bois, métal, et encore... Le règlement est a demander au siége de l’association. (1)

 

Complétant ce voyage dans l'art, et en raison du concert prévu pendant ce week-end des 15 et 16 septembre 2012, Journées du Patrimoine, l’exposition sera enrichie d'une présentation de la vie de saint Sébastien, martyr, honoré dans cette église depuis au moins 1551, et de la vie et de l'oeuvre de Claude Debussy, auteur de la musique jouée et chantée pendant ce concert.

 

(1} ASSVA - 8 rue des Séquoias - 95840 Villiers-Adam.

 

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Articles du Bavard
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 14:44



Dicton : S'il gèle à Saint-Sulpice, le printemps sera propice

Sulpice Prénom masculin Etymologie latine : "Sulpicius", patronyme d'une famille romaine illustre.
Plusieurs saints portent ce prénom, notre paroisse étant sous la bienveillance de Sulpice évêques de Bourges.


Saint Sulpice le Pieux évêque de Bourges (+ 647) 17 janvier

Chapelain du roi Clotaire II puis évêque de Bourges  l'un des grands évêques de la Gaule. Il fut le protecteur des pauvres et des persécutés. Il a donné son nom à la célèbre abbaye de Saint Sulpice, anciennement monastère de Notre-Dame de la NPICT0053.JPGef, où il fut inhumé (aujourd'hui maison des Petites Sœurs des Pauvres à Bourges). Son nom fut donné à une paroisse de Paris, qui fut le berceau des séminaires pour la formation des prêtres.
 L'opinion fait naître Saint Sulpice à Vatan, sa famille était du 1er rang. Il fut élevé au palais royal. Pieux dès l'enfance, il avait le don précoce de persuasion : des hommes d'âge aussi bien que des jeunes gens se convertissaient à sa voix. Il soulageait les pauvres et les prisonniers. On disait qu'il chassait les démons et guérissait les malades. Il se revêtait d'un habit de pénitent pour aller prier en secret, la nuit dans une église abandonnée et à demi détruite par les guerres.; à l'aube il reprenait son vêtement ordinaire et ses armes. Il aimait à restaurer les églises ainsi ruinées, comme il y en avait alors beaucoup, et a édifier des basiliques d'un travail nouveau. Une telle vie le menait tout droit à  l'état St Sulpice(copie)d'ecclésiastique. C'est pendant son ministère à Bourges que Clotaire II , successeur de Thierry, le réclame pour le poste d'abbé des camps, c'est à dire d'aumônier du palais. Il souscrit aux actes du concile de Clichy le 27 septembre 626 (ou 627). Il consacre son ami Didier le 8 avril 630 à Cahors. Il prit à tâche la conversion des hérétiques, des juifs et des non catholiques que nos vieux auteurs appellent, comme au temps du christ, gentiles. Ainsi ses conquêtes spirituelles furent immenses. Il ne couchait pas dans un lit mais sur des nattes et des tapis grossiers. Il faisait répandre des cendres dans sa cellule pour s'y prosterner en prière la nuit. Il avait une prédilection pour les jeûnes qu'il prolongeait plusieurs jours. Pendant longtemps il ne posséda ni n'employa de vaisselle d'argent; il ne se servait que de poteries, d'objets de bois ou de marbre. Il était toujours affable et hospitalier. Sa charité s'étendait facilement aux méchants. Il prit comme coadjuteur Vulfolède qui deviendra son successeur et qui est connu sous le nom actuel de Saint Florent. Pourquoi un coadjuteur pour pouvoir se consacré lui même aux pauvres. Il mourut le 17 janvier 644 d'où sa fête se jour là.
Dès le XVème siècle, la paroisse de Vatan, où la tradition place le berceau de Saint-Sulpice, avait chapelle et vicaire en son honneur. Une petite chapelle dans la forêt de Lancôme (dépendant de Vendoeuvres) était encore voilà quelques années un lieu de pèlerinage où est honoré Saint Sulpice, le 27 août de chaque année.
Cette date rappelle celle de la translation de reliques qui eut lieu le 27 août 1518, de Bourges à Paris, en l'église Saint Sulpice, dépendant alors de l'abbaye de Saint Germain des Prés. M. Olivier curé de cette paroisse de 1642 à 1657, donna le nom de Saint Sulpice à la compagnie des prêtres qu'il institua pour la formation du clergé. Les Sulpiciens s'établirent à Bourges en 1679, et depuis lors, à part les interruptions de la révolution et la séparation, ils n'ont cessé, en des résidences diverses de former le clergé berrichon.


Saint Sulpice évêque (+ 591)

Sulpice Severi est issu des premiers sénateurs des Gaules, il fut élu après la mort de Rémy en l'an 584 à la recommandation du Roi Gontran qui contrairement à ses habitudes avait désigné un laïc, Sulpice, membre de la haute aristocratie. C'était un homme
cultivé, orateur et poète, dont les oeuvres ont péri. Il assista au second concile de Mâcon en l'an 585 qui réunissait un grand nombre d'évêques franc et à celui d'Auvergne en 586. Quelques années plus tard il fut amené à intervenir  dans un litige entre l'évêque de Cahors, Urcisse, et celui de rodez, Innocent. C'est le premier témoignage d'un évêque de Bourges comme métropolitain.Il mourut en 591 et fut inhumé en l'église de Saint Julien puis ses restes transférés en celle de Saint Ursin le 29 janvier, date retenue pour sa fête.
Il ne doit pas être confondu avec saint Sulpice Sévère, qui figura quelques siècles dans le martyrologe romain.

Saint Sulpice (+ 844)  4 septembre

Evêque de Bayeux à l'époque des invasions normandes, il assista ses fidèles durant les ravages que les envahisseurs causaient à la population. Il fut lui-même tué lors de la destruction du monastère où il s'était retiré

Saint Sulpice de Baye 27 janvier

Honoré en Basse Normandie et dans le Hainaut. Les reliques de ce solitaire lui ont valu cette mémoire, jadis, en ces deux régions.

Saint Sulpice Sévère Disciple de saint Martin  (+ 410)  29 janvier

Originaire d'Agen en Aquitaine, il exerça d'abord la profession d'avocat. A la mort de sa jeune épouse, (d'aucuns disent même avant) il prit l'habit monastique, sur les conseils de saint Martin de Tours, dont plus tard il écrira la vie, qui est le document historique le plus authentique sur le "convertisseur de la Gaule". Sa belle-mère lui fit don d'un petit domaine non loin de Carcassonne. Il passera le reste de sa vie, écrivant de nombreux ouvrages, correspondant avec saint Jérôme, saint Paulin de Nole et bien d'autres personnages célèbres.

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 16:30

100 2328

Un clocher au milieu du village
Un village au milieu des champs …
100 2335100 2270

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:57

Chers amis,

A nouveau j'ai la joie de pouvoir vous adresser, en mon nom et en celui de notre association, des vœux chaleureux pour cette nouvelle année. Puisse-t-elle être source de joie et déborder de bonheur. Bonheur que l’on cueille et bonheur que l'on offre qui ensemble apportent de la saveur à la vie.

Lors de l'assemblée générale il a été décidé que l’exposition des journées du patrimoine aurait pour thème l’ég1ise de Villiers Adam au travers des arts. Pour cela nous sommes à la recherche de représentations de l’église, peinture, dessin, photo, et remercions par avance ceux qui accepteraient de les prêter pour cette occasion. Parallèlement pour compléter cette
exposition un concours sera organisé, ouvert à tous et à toutes les disciplines artistiques.

D’autre part, l’année prochaine, 2013, marquera le neuvième centenaire de l’acte d’Adam III de Villiers confiant la paroisse aux moines de Conflans Sainte Honorine. Pour fêter  dignement cet anniversaire nous attendons vos idées.

Enfin, je me dois de reconnaître que mon optimisme de l’an dernier était un peu hâtif ; notre clocher n’a pas retrouvé sa voix et la pluie continue d'arroser le carrelage après avoir
traverser les voûtes. Votre soutien nous est de plus en plus nécessaire.

C’est pourquoi nous vous remercions chaleureusement d’avoir renouvelé votre adhésion à l’occasion de l’assemblée générale. Toutefois, erreur dans nos listes ou oubli de votre part, un petit nombre d’entre vous ne se sont pas manifestés cette année. Si vous vous trouviez dans ce cas un bulletin de renouvellement serait joint à ce courrier.

]e vous rappelle qu’une visite virtuelle de l’église est disponible sur Internet et une version plus longue sur C D. Vous pouvez prendre contact avec Monsieur MORIN (jacquesmarie.morin@wanadoo.fr)

Dans l’attente de vos suggestions nous vous renouvelons nos vœux pour 2012.

Pour le Bureau : le Président, André FAYE

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:39

Blog001.jpgC'est une bonne nouvelle que je vous apporte. Il s’est tenu une réunion avec des membres de la municipalité et des représentants du service des « Monuments Historiques », et de la société de téléphonie propriétaire des antennes posées dans le clocher.

Au cours de celle-ci, Monsieur le Maire a obtenu : que la dite société démonte les pièces de bois qui solidarisent le beffroi à la maçonnerie. Cette société prendrait aussi en charge la restauration de l’escalier en pierre qui conduit à la salle de l'horloge, située à mi-étage sous le beffroi, et pour donner accès à ce dernier, ajouterait une échelle de meunier supprimant la dangereuse échelle verticale qui existait jusqu’alors. En outre, elle se chargerait de la pose de grillage anti-pigeons dans les ouvertures. La commune prendrait a sa charge la remise en état des problèmes de vétusté du beffroi.

Autre bonne nouvelle, la municipalité s’est attachée les services d'un architecte du patrimoine pour suivre le bâti communal.

Espérons que le clocher n’a pas trop souffert et que nous pourrons bientôt réentendre la voix de cette cloche historique qui contribuait au caractère champêtre de notre village en nous replongeant trois fois par jour dans l'univers artistique du peintre Millet.

Ces bonnes nouvelles ne doivent pas nous faire oublier ce qui reste à faire, principalement la couverture coté sud. (cf. photo.) il y aurait aussi la nécessité de poser des témoins pour contrôler les fissures du coté de la poste et l’écartement entre les voûtes et le mur le long de la façade nord.

Mais sachons nous réjouir de ce qui avance et remercier ceux qui font avancer.
 
André Faye
(Article paru dans le « bavard de la vallée » N°7)

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Articles du Bavard
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 16:56


Pour les journées du patrimoine 2011, ce fut vraiment un plaisir d’ouvrir notre église et
d’y accueillir des visiteurs qui parfois venaient de très loin. En effet, si dix-huit habitaient le village et huit les communes voisines, onze venaient de Paris et de la région parisienne et un de New York. Non, cette personne n’avait pas fait le voyage exprès pour cette visite, mais
à l’occasion d”un séjour a Paris elle a eu la joie de retrouver l’église de son enfance.

Après les expositions de ces dernières années, nous avions choisi cette fois de présenter
une vidéo montrant des détails d’architecture et de décoration que chacun pouvait
tranquillement retrouver en visitant l’église. (1)

Si ces journées n”avaient que le but de nous aider à retrouver nos racines, ce ne serait
déjà pas si mal. Mais elles présentent aussi d’autres avantages. Tout d”abord, celui de
nous ouvrir des portes habituellement fermées. (2) Assez souvent elles sont aussi l`occasion
de mise en place temporaire d’explications plus détaillées, de guides, d’événements éphémères : expositions, concerts .... C’est aussi l’événement qui nous bouscule un peu, nous pousse il sortir de chez nous ; a aller écouter un concert, puisqu’il est à notre porte ; à partir à la découverte d’un événement, d’un lieu, d’un personnage. Il nous permet d’enrichir nos connaissances de façon ludique et agréable. La culture n’est pas forcement ennuyeuse. Le plus souvent on se cultive sans le savoir comme qui vous savez. Cela peut aussi être 1‘occasion de réalisations un peu folles. Qui a déjà entendu un pianiste jouer en pleine forêt ? Qui a descendu 1’Oise en péniche charbonnière ? Qui s’est installe dans une locomotive en provenance de Turquie ou s’est risqué il réaliser en 6 heures un tableau sur un sujet donné ?
Laissons travailler notre imaginaire ! Quelles découvertes du patrimoine allons nous faire en 2012 ?

Certes, ce moment fut un plaisir, mais il ne peut masquer l`inquiétude que suscite l”état de la toiture à l’approche de l’hiver, la neutralisation des cloches par un opérateur de téléphonie pour installer ses antennes ni la dépression des voûtes de la nef sud. N’hésitez pas à rejoindre les quatre-vingt défenseurs de ce vaisseau de pierre. Ne laissons pas tomber ce clocher qui nous veille depuis neuf siècles.

En terminant je me dois de remercier les membres de l’association qui se sont investis dans le nettoyage, la décoration et la préparation de ces journées ; tout particulièrement monsieur et madame Plisson pour les fleurs et monsieur Morin pour la réalisation de la vidéo.

André FAYE

( 1 ) Cette vidéo est disponible sur Internet ( raccourcie) ou sur CD (lO€`) S'adresser a monsieur Morin :jacquesmarie.morin @wanadoo.fr
( 2 ) Si vous souhaitez une visiter guidée de cette église me contacter au 06 64 34 61 19

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va - dans Articles du Bavard
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 10:56

 

100_1765.JPG

 

Repost 0
Published by amis-st-sulpice-va
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de amis-st-sulpice-va
  • : Le blog de l'association de sauvegarde de l'église Saint Sulpice 0 Villiers-Adam '95)
  • Contact

Recherche

Archives